mon opération et le retour à la maison.

Il y a quelque temps de cela je vous ai parlé de ma grande décision, et voilà maintenant cela fait déjà un mois que je suis opérée. Et oui, le temps passe très très vite.

Je vous raconte?

En fille très prévoyante j’ai fait ma valise le lundi midi pour entrer à l’hôpital le lundi soir. Je n’ai pas oublié de glisser une photo de mes 3 mini poufs qui constituent à elles seules la plus grande partie de ma source de courage.

20141020_150922

C’est ma gentille belle sœur qui  m’a accompagnée et (pour encore quelque temps) elle ne me donne plus aucun complexe. (bon OK, elle doit accoucher d’ici peu). Arrivée à la clinique, il y a eu quelques papiers à remplir et j’ai gagné ma chambre.

IMG_20141020_180739

J’ai eu la surprise de voir mon chirurgien qui est passé s’assurer que tout aller bien. Quand le plateau repas est arrivé, je me suis dit que c’était sympa de manger autre chose que des yaourts et de la soupe! Et oui, histoire de dégraisser le foie, mon doc préconise une semaine de diet avant l’opération et les seuls aliments autorisés sont la soupe et les laitages, il est inutile de vous dire, vue la taille que je mesure, que je ne suis pas fan du potage. 😉

20141020_185229

Ma joie est vite retombée, une soupe, une omelette et une compote. J’ai quand même mangé et si j’avais su quand j’allais pouvoir avaler de nouveau quelque chose j’aurai savouré avec plus de plaisir le contenu de ce p’tit plateau.

Mardi, la nuit n’a pas été mauvaise et j’ai été portée par l’amour de ma famille et tous les adorables messages que j’ai reçu. A l’arrivé de l’infirmier, la situation s’est dégradée, il a refusé de me donner le médicament que je prends depuis mon avc c’est à dire  5 ans maintenant. Je savais ce qui m’attendait, j’allais être bonne pour une bonne crise de migraine….  Je suis descendue au bloc beaucoup moins zen du coup mais tout s’est enchaîné vite et je ne me souviens plus trop de la suite. Lorsque je me réveille, je suis dans ma chambre dans le service de soins continus, branchée d’un peu partout avec un truc qui se gonfle et se dégonfle régulièrement autour des jambes. Je n’ai qu’une obsession qu’on me donne mon percing que je puisse le remettre et ne pas le voir se boucher. Oui, je sais c’est débile mais c’est comme ça et si j’étais de mauvaise fois je vous dirai bien qu’il me restait de l’anesthésie. L’élève infirmière qui s’est occupée de moi était un véritable amour et m’a débarrassé de mon obsession. La douleur, vous demandez vous! Je ne vois pas de quoi vous parlez, enfin pas à ce moment là.  La nuit suivant l’opération s’est très bien passée même si le sommeil était coupé régulièrement pour les contrôles de tension.

Mercredi matin, déjà trois comprimés de bêtabloquants en moins, ma tête n’est qu’une caisse de résonance, la lumière une source de douleurs et le moindre bruit un supplice. Inutile de vous dire que l’écran du monitoring auquel je suis branchée et les bips réguliers du tensiomètre sont un vrai calvaire pour moi. Logiquement, j’aurai du faire une radio de contrôle mais au vue de la migraine, à peine le pied au sol, j’ai un malaise. Une horrible nausée est ma compagne de chaque minute. Je ne peux pas utiliser la pompe à morphine pour calmer ma migraine car la douleur s’accompagne d’une envie de vomir  et puis je sais que ce n’est pas ce qui est efficace dans ces cas là. je veux mon médicament mais on ne peut pas me le donner. J’ai si mal que j’en arrive même à me demander pourquoi je me suis faite opérer, ce qui est débile puisque que ma douleur n’a rien à voir avec mon opération.  La visite de maman m’a fait du bien au moral mais qu’est ce que j’ai mal au crâne. Mon homme passe aussi mais je n’ai qu’une envie m’endormir pour moins souffrir.

Jeudi, je n’entends toujours pas parler de mon médicament. il leur faut cette radio pour pouvoir me le donner et je sais que j’en ai besoin pour aller mieux. Soit, ils l’auront leur radio! Je vomis, je fais un malaise mais ils ont leur cliché… Ma sœurette est venue me voir et voir une tête connue fait du bien. Même si je ne souhaite voir personne,Mimi, maman, Aurélie et bien sûre Ludo sont mon oxygène.  Emilie prend même le temps de me coiffer. Le jeudi soir, j’ai enfin mon médicament et royal j’ai le droit d’avaler un verre d’eau. C’est le premier truc que j’avale depuis lundi soir…..

Vendredi matin petit dej de luxe composé d’une tasse de thé et …. euh une tasse de thé!

20141024_090246

Je crois que j’en avale environ un quart. Je vais mieux. Avec mon bêtabloquant la migraine s’envole et je me lève, je m’habille. Cet après-midi j’ai la visite de mes deux belles sœurs.

Samedi tout va bien. Je me décide même à me laver les cheveux au lavabo comme une grande. Du coup quand mon chirurgien passe j’ai la tête dans le lavabo. Mimi et maman passent dans l’après-midi et Ludo comme tous les soirs. je crois que je sors demain.

Dimanche 10h00 JE RENTRE CHEZ MOI !

Bilan de cette hospitalisation 0 douleur si on écarte la migraine qui n’a aucun rapport avec l’opération.

A mon retour à la maison le mixé et les purées sont de rigueur. Je me souviens de la tête de Louna à la vue de mon assiette de bébé. J’ai mangé mixé pendant environ 15 jours puis le 1er novembre, lors d’un déjeuner en famille, j’ai tenté les morceaux qui sont très bien passés. Je mange normalement mais en petite quantité et en 6 ou 7 fois par jour mais ça ne me dérange pas. Je n’ai aucune douleur. Il y a eu les piqûres et bas de contention mais quasiment aucune contrainte. Je ne peux pas encore faire trop de ménage mais ça c’est positif non? Ludo assure!

J’apprends à gérer mon nouvel estomac. Je dois apprendre à boire en dehors des repas pour éviter de le remplir de liquide avant de manger, je ne dois pas manger trop vite et prendre mon temps. Mais honnêtement tout se passe super bien! Je suis ravie. Je mange de tout même, de la raclette ou de la pizza!

Je suis sûre que devant ton écran tu te questionnes sur les résultats! Allez je te dis tout.

images (1) images

Aprés une perte de 1 kg 500 lors de la semaine soupe yaourt et une perte de 4 k 500 lors de mon hospitalisation, mon poids s’est stabilisé et je n’ai rien perdu les 15 premiers jours suivant la sortie. A ce jour, j’ai perdu 8 kg 400 depuis la semaine yaourt et 11 kg 900 depuis février qui marquait le début de mon parcours dans le monde de la sleeve.  Et les résultats sont là aussi en cms. J’ai perdu 5.5 cm de tour de cuisses, 3.5 cm de tour de bras, 8 cm au niveau et des hanches et enfin 17 cm au niveau de la taille……

Alors oui, c’est évident, je ne regrette rien. Je le répète encore mais j’ai eu une chance énorme, je me suis vraiment sentie portée par mes proches et moins proches. J’ai eu la chance d’avoir un entourage compréhensif et même si j’en connais qui n’étaient pas trop pour ou plutôt qui avaient peur pour moi, je leur dis merci de leur visite à l’hopital, de leur message, de leur soutien. Je sais qu’ils se reconnaîtront mais j’ai bien envie de citer quelques noms quand même (ma liste n’est pas exhaustive hein!)

PhotoGrid_1416674246484 PhotoGrid_1416674399163 PhotoGrid_1416674482975 PhotoGrid_1416676479786 PhotoGrid_1416676601198 PhotoGrid_1416676698917

Merci à tous pour ce soutien!

10 thoughts on “mon opération et le retour à la maison.

      1. Ouiii c est sur mais tu as su franchir le premier pas donc le reste suivra et l année 2015 sera ton année pleins de bisous d encouragements pour ta nouvelle vie

  1. Un joli résumé de cet événement… Je suis contente pour toi que tout ce soit bien passée et que tu te sentes bien maintenant!!!
    Des Bisoux Julie!!!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *