Il y a la vie virtuelle et la vraie vie

Me revoilà! Et oui ENFIN!

Je suis désolée de ma si longue absence mais derrière la Julie blogueuse il y a la Julie de la vraie vie et ces derniers mois c’est sur elle que je me suis concentrée. En décembre, j’ai flanchée, J’ai craquée et je crois que je me suis peu peu brisée. Malgré ce que l’on peut tenter de faire croire sur les réseau sociaux, malgré les sourires de façade et ce que tout le monde a pu penser, je n’étais plus moi…

Tant que l’on a pas vécu ce mal sur lequel je ne sais même pas mettre de nom : “Burn out” , “Dépression”, “Déprime”, “Ras le bol” je crois que l’on ne comprends pas vraiment. Je n’ai pas eu d’éléments déclencheurs, de goutte d’eau qui fait déborder le vase et si je fais le bilan de ma vie, je suis plutôt heureuse en fait. Je n’ai pas passer des journées à pleurer mais beaucoup de journées cachée au fond de mon lit.  J’ai annulé des rencontres, des rendez vous, des événements auxquels je tenais car je ne parvenais pas à sortir de chez moi. Une angoisse terrible à l’idée d’être au milieu de la foule ou juste entourée d’inconnus m’a privé de pas mal de joie. Je ne me sens bien et en sécurité que chez moi. Et même là, à l’abri de mon cocon parfois j’ai mentit à des amies qui proposaient gentiment de me rendre visite car je ne me sentais pas le courage de faire semblant ou de me montrer faible. Rare sont celles à qui j’ai accordé suffisamment de confiance pour me dévoiler vraiment. Je n’ai touché à mon make up que 2 ou 3 fois depuis décembre.  Je n’ai pas fait de shopping, de sorties entre copines. Je ne conduis quasiment pas, je ne suis bien que chez moi. Quand je tente une sortie en générale la panique me gagne rapidement. Le simple fait d’avoir un rendez vous médical m’angoisse. Le fait de savoir que je vais devoir sortir, affronter le monde extérieur m’empêche de dormir 2 jours avant. Je me sens en sécurité qu’entourée des miens, de mes amis les plus proches, de ma famille. J’aime mon travail mais me sens incapable au jour d’aujourd’hui de me retrouver au milieu d’un plateau téléphonique, de devoir parler à des inconnus même au téléphone est une épreuve qui me parait insurmontable. J’ai souvent le sentiment d’être telle une de ces jolies vaches qui regardent passer les trains, moi je regarde le temps défiler. Je suis totalement dépassée par les petites choses de ma vie, le courrier s’entasse, mon linge s’accumule, mon ménage me semble aussi insurmontable que l’Everest. A coté de cela, j’ai eu aussi des problèmes de tension et quelques soucis sanguins.

Et voilà comment la Julie gaie, souriante et pipelette que je suis habituellement s’est transformée en Julie morose, sinistre et renfermée.

Je ne suis pas forcément à l’aise avec cette faiblesse, je crois que je peux même dire que j’en ai souvent honte. Je le cache à la majorité de mon entourage et cela entraîne des mensonges, des cachotteries, des non dits.  C’est pourquoi je n’ai pas vraiment essayé de donner le change et je n’ai pas voulu mentir que cela soit sur facebook, instagram ou sur le blog. J’ai préféré rester silencieuse. C’est déjà assez fatigant, usant d’essayer de donner le change dans la “vraie” vie.

Aujourd’hui, je ne vais pas forcément mieux mais je ne vais pas plus mal. J’ai décidé de me battre contre moi même et de me retrouver.  J’attends avec impatience le retour de ma force, ma joie et mon insouciance. Je sais que me retrouver passe aussi par retrouver ce coté de moi qui me fait blogueuse et parce qu’aujourd’hui je sais que vous me manquez, je reviens.

J’espère que me dévoiler ainsi ne vous aura pas fait fuir. J’ose espérer que vous ne m’avez pas oublié malgré ce long silence. Je vous promets que les articles vont revenir, j’ai tellement de choses à vous dire. Et même, si mon petit monde de beauté ne tourne plus très rond, il reste mon petit monde et j’aime vous y retrouver.

4 thoughts on “Il y a la vie virtuelle et la vraie vie

  1. Tu nous as manqué bien sûr, mais l’important c’est que tu prennes le temps de bien prendre soin de toi. Je t’envoie toutes mes ondes positives <3

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *